Wednesday, 19 August 2009

Misasa et la France - Misasa and France

Une des raisons pour lesquelles je travaille actuellement à la mairie de Misasa, repose sur le lien qui unit Misasa à la France, et plus précisément à Lamalou-les-Bains, une petite ville du Languedoc Roussillon dans le sud ouest de la France.

Pôle touristique des Hauts Cantons de l'Hérault, Lamalou se situe dans un vallon ombragé dans le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc. Elle n’a à priori rien en commun avec Misasa, mais en réalité son statut de ville thermale reputé en France lui a valu d’être jumelée avec Misasa, également station thermale reconnue dans tout le Japon. Depuis presque 20 ans maintenant, les deux villes jumelées ont effectué de nombreux échanges culturels et voyage dans la ville jumelle.

A gauche blason de Misasa, à droite celui de Lamalou-les-Bains

On the left Misasa's flag, on the right Lamalou-les-Bains' flag

Oasis de verdure et de calme, la ville attire chaque année de nombreux visiteurs adeptes du bien-vivre. Les infrastructures modernes et les nombreuses activités touristiques en font l’une des stations thermales les plus appréciées de France, avec 15 sources pures et bienfaitrices qui procurent harmonie et bien-être.


One of the reasons I am now working in Misasa’s City Hall is the relations between Misasa and France, and specifically with Lamalou-les-Bains, a small town in the Languedoc Roussillon region, in the south west of France.

Thanks to its modern infrastructure and many tourist activities, Lamalou is one of the most popular spa towns in France, with 15 pure sources and that provide harmony and well-being.

The main tourists spots in Hérault, Lamalou lies in a shaded valley in the Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc. A priori it has nothing in common with Misasa, but in reality its status of spa town well- known in France got Lamalou paired with Misasa, also a famous spa town in Japan. For almost 20 years now, the two sister cities have carried out several cultural exchanges and travel between themselves.


No comments:

Post a Comment